Sélectionner une page

Intellectuels : la trahison des clercs

François Mauriac s’étonnait en 1967, du « sacerdoce que s’attribuent chez nous les « ‘penseurs' » qui, disait-il, revendiquent « le droit d’enfler la voix au nom de la conscience humaine comme s’ils en étaient l’incarnation »...