Sélectionner une page

Je donne !

Reçu fiscal en ligne 66% réduction sur l’IR – 100 € coûtent 33 €

Ils témoignent sur les formations

ll y a juste cent ans, en 1919, Antonio Gramsci lançait son vaste programme de destruction du beau, de l’art, de la culture, des mæurs, de la famille, pour le remplacer par le laid, le vulgaire et tutti quanti, afin de mieux asservir les peuples. Tous ont plié ? Non, ICHTUS défend avec zèle et savoir faire la culture en la faisant goûter, et forme jeunes et moins jeunes à ce combat auquel Benoît XVI nous invitait aux Bernardins. 

Père Abbé de Notre-Dame de Randol.

” Je suis venu à ce parcours car j’avais entamé une réflexion personnelle sur le chef. Mon objectif était – est toujours – d’identifier les quelques repères qui permettent à chacun d’évaluer de manière sûre si, dans son environnement, il se comporte comme un chef ou non. A ce titre, chaque conférence m’a fourni quelques éléments de réflexion, et m’a conforté dans mon analyse personnelle, mais sans m’apporter d’éléments fondamentalement nouveaux. En revanche, l’avant-dernière conférence m’a tout d’un coup ouvert les yeux sur un point mentionné dans les conférences précédentes, mais qui à mon sens n’est pas intégré correctement dans la réflexion d’ensemble. En effet, la phrase de Sartre « l’existence précède l’essence » permet de bien comprendre la nature du combat qui se joue dans notre monde : si l’existence précède l’essence, c’est que l’idée précède la réalité – du moins dans l’esprit des libéraux-libertaires ; or la réalité est ce qui nous permet d’appréhender la vérité. D’ailleurs, dans chaque conférence, tous les exemples choisis pour illustrer les propos du conférencier ont toujours été pris dans la réalité. Et il ne fait pour moi plus aucun doute que si nous voulons combattre les idées fausses du moment, ce n’est pas en développant d’autres idées, mais en revenant à la réalité, qui est le moyen de trouver la vérité. Et à ce titre, la formation doit d’abord viser à enseigner comment analyser la réalité pour y trouver cette part de vérité qui nous est accessible, que nous ayons foi en Dieu ou que nous soyons simplement des chercheurs honnêtes de la vérité.”

Pierre – Etudiant en science politique

C’est un parcours qui parle à tout le monde et qui change la vie. Un investissement minimum pour un changement radical dans l’exercice de mes responsabilités et la manière de lier mes engagements civiques, familiaux et dans l’entreprise avec mon engagement spirituel de catholique. Je souhaiterais que tous les jeunes puissent suivre ce parcours. A diffuser largement.

Etudiante à HEC
Share This