Sélectionner une page

N° 566-567 : Qui gouverne ? L’économie ou la politique ?

12,00

Catégorie :

Description

La question économique constitue un enjeu majeur de notre temps dont la problématique n’est ni la liberté d’entreprendre, ni la propriété privée, mais le détournement de la finalité de l’activité économique. Nous sommes aujourd’hui confrontés à une sorte de soumission du politique à l’économique, avec comme conséquence palpable l’abandon du souci du bien commun et des besoins réels de la communauté nationale.
D’où la nécessité d’une réforme profonde du système économique, ce qui relève précisément du politique dont la responsabilité est de rendre possible ce qui est souhaitable ; c’est-à- dire, pour l’économie, d’être ordonnée au bien commun de la société et des citoyens.
Pour ce faire, on ne peut compter exclusivement sur la vertu des personnes. Les structures sociales doivent donner intérêt à bien faire. Or, il y existe aujourd’hui un engrenage qui contraint le dirigeant à chercher exclusivement le profit. La question peut donc se poser de savoir si nous sommes, de facto, confrontés à des structures de péché.
Assurément, le gigantisme économique contemporain, qui se déploie de manière planétaire, crée un désordre structurel lié à la déconnexion entre l’économie et la communauté nationale.
Face à ces constats alarmants, il faut désormais promouvoir un changement systémique pour remettre l’économie à l’endroit. D’où la nécessité de bâtir un nouveau catholicisme social de propositions qui puisse contribuer, avec d’autres, à construire une alternative crédible.