Sélectionner une page

Lors du Colloque Catholiques en action 2016, Guillaume de Prémare, Délégué général d’Ichtus, compte tenu de la déconstruction observée du politique et de la culture par l’individualisme libertaire, dessine le chemin pour qu’un nouveau Catholicisme social apporte sa contribution au service du bien commun.
C’est le moment de donner des repères anthropologiques et de sociabilité. Une alternative pour refaire le politique. L’opportunité d’un nouveau catholicisme social doit faire face à l’emprise de l’économisme qui est la marque de notre dissociété et qui étend son pouvoir à la vie même de l’homme dont il fait un “entrepreneur de lui-même” selon le mot de Foucault. L’Etat devient l’administrateur d’un mercantilisme qui transforme le citoyen en administrateur de lui-même et de sa propre vie.
Quelles sont les perspectives et les priorités dans l’action ?

Share This