Sélectionner une page

502-503Éditorial

  • Soyons inlassables ! par Nicole Buron

Actualité

  • Jean Ousset et Vatican II

50e ANNIVERSAIRE DE VATICAN II À l’occasion de cet anniversaire, vous pourrez découvrir ici ce qu’écrivait Jean Ousset en 1964 à propos du Concile. Extraordinaire intuition de notre fondateur qui s’indigne du manque d’approfondissement de la foi de beaucoup et s’inscrit déjà dans « l’herméneutique de la continuité » à laquelle nous invite Benoît XVI.

  • Ne faisons pas à nos enfants ce dont nous ne voudrions pas pour nous-mêmes (Bruno de Saint Chamas)

       Colloque : Catholiques en action

Collectif Jean Ousset

  • Mariage et bien commun

Dossier : Le mariage pour tous

     Le mariage, un service social (Aude Mirkovic)

SOCIÉTÉ Les réformes successives du mariage se sont employées se sont à lui retirer toute spécificité, en supprimant ses avantages ou en les étendant au pacs et, même au concubinage. Pourtant le mariage est une institution qui rend un véritable service public.

  • Une discrimination grave pour les enfants François de Muizon)

CONSÉQUENCES Un enfant a besoin d’une filiation clairement repérable et cohérente pour construire son identité par rapport au parent de même sexe que lui et pour apprécier se différence par rapport au parent opposé au sien. Plus d’un siècle de psychanalyse est là pour l’attester par les conséquences tragiques dans la structure profonde d’un être lorsque ces conditions ne sont pas respectées.

  • Argumentaire : 10 bonnes raisons de ne pas légaliser le mariage pour tous

Certains affirment que notre législation actuelle du mariage et de l’adoption serait liée à une conception religieuse de la société. On notera qu’en fait aucun des arguments ici énumérés n’a de connotation religieuse. En revanche, on voit que s’affrontent une vision strictement individualiste et une approche sociale.

  • Mariage pour tous : ce qu’ils en disent – recoupements

Culture

  • Canaletto et Guardi au musée Jacquemart-André (Amélie Brachet)

La cité des Doges et ses richesses architecturales, sa situation originale d’une ville sur l’eau, est un théâtre admirable pour exercer son talent de peintre de vues. Grâce à Canaletto (1697-1768) et Guardi (1712-1793), la « veduta » va connaître un immense succès.

  • Edouard Hopper au Grand-Palais (Amélie Brachet)

Il faudra très longtemps à Edward Hopper pour que sa personnalité se manifeste et soit reconnue.  Lors de ses différents voyages en Europe et surtout à Paris qu’il admire, les Rembrandt, Watteau au Louvre,Valloton et Marquet au salon d’Automne attireront toute son attention. Il dessine et peint sur le vif. Fasciné par les œuvres de Degas, il en étudie l’art du cadre et ses innombrables inventions.

  • Lire : Commment parler de Dieu aujourd’hui ? (Hélène Fruchard)

Anti-manuel d’évangélisation, de Fabrice Hadjadj

Chroniques

  • Les dénis de Cécile-la-catholique (Jean-Marie Le Méné)

  • Un art sacré d’État (Christine de Sourgins)

  •  Aujourd’hui l’enfant (Jacques de Guillebon)

Share This