Sélectionner une page

Guillaume de Prémare est délégué général d’Ichtus, directeur de la rédaction de Permanences, chroniqueur sur Radio Espérance et Aleteia

Vers la guerre des races ?

En quelques jours, le concept de « privilège blanc », jusqu’ici principalement cantonné aux cercles indigénistes, a traversé l’Atlantique plus franchement pour s’inviter avec force dans le débat public en France, dans le contexte de la mort tragique de George Floyd. Lire la suite sur le site de l’Incorrect.

L’homme est-il le maître de la terre ?

Sur cette terre, chaque être vivant agit selon son espèce, individuellement et collectivement. Selon son espèce, l’homme dompte, soumet et domine, à la fois la bête sauvage et les éléments naturels. Lire la suite sur Aleteia.

Pourquoi la liberation chrétienne n’est pas politique

Cette semaine, le magazine Causeur interroge Michel Onfray sur les « valeurs catholiques ». Le philosophe répond : « L’idée fondamentale du christianisme selon laquelle les derniers sur terre seront les premiers au Ciel s’avère radicalement de droite. » Pour lui, en effet,… lire la suite sur Aleteia.

Passer de la peur à la confiance

Alors que la stratégie de lutte contre l’épidémie du Covid-19 évolue, le gouvernement ne pourra pas faire l’économie d’une adhésion pleine et entière de la population. Lire la suite sur le site d’Aleteia.

Déconfinement : les familles bientôt en première ligne ?

La lutte contre le Covid-19 semble s’orienter vers une deuxième phase, dans la voie d’une recherche de l’immunité collective. C’est une hypothèse, mais pour se protéger, la population la moins vulnérable devrait alors affronter plus directement la maladie. Lire la suite sur le site d’Aleteia.

Science, politique et religion : où est l’absolu ?

L’un des grands renversements opérés par la Modernité, c’est que la religion fut reléguée au rang des vérités relatives quand la science était érigée au rang des vérités absolues. L’épidémie de coronavirus met davantage en lumière le rôle des grandes institutions qui influent sur notre vision du monde et de l’histoire, notamment la science, la politique et la religion. Face à cette crise sanitaire, la science — plus particulièrement la médecine — est à l’honneur. Le pouvoir politique appuie la légitimité de ses décisions sur les « sociétés savantes », renforçant ainsi encore l’autorité de la science. Lire la suite sur le site d’Aleteia

Vers la fin de la mondialisation heureuse sur Radio Espérance et Aleteia

Le phénomène de mondialisation, qui s’imposait jadis comme une évidence, a désormais du plomb dans l’aile. Comment appréhender ce temps nouveau de l’histoire ?

Share This