Sélectionner une page

N°579 Quelle opposition au macronisme ?

Sociologiquement et politiquement minoritaire, Emmanuel Macron est sévèrement contesté et son impopularité est forte. Son grand processus de “transformation” du pays patine, les résultats économiques promis sont décevants. Et c’est sous sa présidence que s’est manifestée la révolte de la France périphérique. Pour autant, les commentateurs politiques soulignent qu’à défaut d’opposition structurée et crédible, sa réélection en 2022 s’annonce comme possible, voire probable. Ce paradoxe pose une question importante : existe-t-il une opposition crédible au macro- nisme ? Au-delà de la dimension électorale de la problématique, ce qui se joue est la capacité à faire émerger un récit alternatif crédible au processus de globalisation-mondialisation dans lequel Macron appelle la France à s’inscrire résolument. L’économiste Jacques Sapir, figure intellectuelle du souverainisme, explore, dans le grand entretien de ce numéro de Permanences, les bases d’un récit alternatif, notamment autour des questions de souveraineté et des enjeux sociaux.

N° 576 Vers un nouveau Catholicisme Social

Commander le N° 576 à l’unité ou en quantité Le 9 janvier 2019, 19 intellectuels et personnalités catholiques signaient dans l’hebdomadaire La Vie un Appel pour un nouveau catholicisme social. Initiateurs de cet appel, Joseph Thouvenel, Mathieu...
Politiquement correct ?

N° 578 L’empire du bien et le camp du mal

L’empire du politiquement correct exerce une pression intellectuelle de plus en plus forte sur les personnes qui osent défier l’esprit du temps,
remettre en cause le progressisme sociétal obligatoire, défendre quelques
permanences anthropologiques et réhabiliter la notion de souveraineté politique. Mathieu Bock-Côté dénit le politiquement correct comme
un “dispositif inhibiteur” qui vise à paralyser ou disqualifier les adversaires des idéologies postmodernes, présentés comme des ennemis du régime
et du “vivre-ensemble”. Il s’agit là d’un enjeu structurant de l’histoire contemporaine car le “monopole du récit médiatique légitime” et les “interdits” intellectuels édictés par notre temps affaissent la capacité d’agir du politique, lequel réduit son champ d’action aux frontières étroites assignées par “les gardiens de la morale vertueuse”. Le sociologue
québécois appelle à se libérer de cet “empire” qui se radicalise et propose quelques clés pour refuser le cadre de pensée restreint que celui-ci prétend imposer

Une grande enquête sociale

Une grande enquête sociale

Dans une nouvelle tribune, publiée par le site d’information Aleteia le 10 mai, les signataires de l’appel pour un nouveau catholicisme social appellent les catholiques à participer à une grande enquête sociale jusqu’au 15 septembre 2019. Pourquoi une enquête...
Jean-Paul II à Notre-Dame de Paris

Jean-Paul II à Notre-Dame de Paris

Quand il vint pour la première fois à Paris, le 30 mai 1980, le Pape Jean-Paul II prononça cette prière au pied de la statue de Notre-Dame de Paris : Vierge Marie, au cœur de la CitéNous vous prions pour cette ville capitale.Vous, l’Intacte, gardez-lui la pureté de la...