LA POLITIQUE, SERVICE CONCRET DE LA CITÉ

Guillaume de Prémare

 

Délégué général d’Ichtus, Guillaume de Prémare est l’ancien président de La Manif Pour Tous. Chroniqueur sur Radio Espérance, il a récemment publié avec Eric Letty , Résistance au meilleur des mondes, un essai analysant l’évolution de la société moderne à travers la lecture du célèbre ouvrage d’Aldous Huxley, Le meilleur des mondes.
Pour acheter son livre :

Retrouvez l’interview de Guillaume de Prémare à propos de la publication de son livre Résistance au meilleur des mondes dans Cahierslibres.:

Son intervention en 6 points :

1° Nous vivons dans une culture de la destruction. L’Etat détruit tout et la société se défait sous la pression conjointe de la déconstruction et de l’économie de marché.
2° L’idéologie dominante a évoluée avec le système économique. Le modèle néo-libéral réduit l’Etat à un gestionnaire. Il n’est plus que le gestionnaire de l’extension permanente du marché.
3° Le politique est donc en train de sortir de l’histoire. Il donne l’impression d’être dans une zone grise, de n’avoir plus de prise.
4° Mais la culture libertaire dans laquelle nous vivons s’effrite. La société demande de véritables repères, elle est en quête d’identité.
5° Notre rôle est donc de retisser les liens de la société sur des bases anthropologiques solides. Refaire le politique constitue donc en premier à recoudre les liens qui nous unissent.
6° Nous avons à asseoir notre action politique et culturelle sur trois piliers : la liberté intérieure, l’objection de conscience et le refus de l’assujettissement.
Share This